Abécédaire

A

Agrafe : C'est une méthode de reliure qui permet d'assembler les pages à l'aide de piqûres à cheval. C'est en général une agrafe deux points métal.

Amalgame : C'est un terme utilisé pour définir un assemblage de plusieurs fichiers, pour une seule et même impression. Cette technique permet de réduire les coûts d'impression.

Aplat : C'est une surface totalement uniforme, c'est-à-dire d'une seule et même couleur.

Autocopiant : C'est un papier composé de plusieurs feuillets, appelés également papier carbone. Il est généralement utilisé pour des carnets autocopiants. Ce papier permet lorsqu'on écrit sur la première feuille, la retranscription instantanée sur la feuille du dessous.

 

B

Bas de casse : C'est une lettre écrite en caractère minuscule.

Benday : Nom issu d'un initiateur américain, il désigne un procédé qui permet de superposer des trames de couleurs primaires. Ainsi, on imprime en CMJN sans dégradés.

Bichromie : Le terme définit l'utilisation de seulement deux couleurs pour l'impression de divers fichiers.

Blanc de soutien : Il est utilisé pour éviter les zones de transparences sur le support imprimé et pour ne pas dénaturer les couleurs désirées. Il remplace le blanc donné par le papier.

Blanc tournant : C'est un blanc qui est à la bordure du document. Il est laissé volontairement pour un effet graphique.

Bon à tirer (BAT) : C'est un fichier de type numérique. Il est utilisé pour le lancement d'une impression pour le client. C'est un accord par don d'une signature numérique par le demandeur d'impression. Il est souvent envoyé par mail avec la mention "bon à tirer".

Bord perdu : Le bord perdu, également appelé débord, permet d'éviter l'apparition d'un liseré blanc autour de l'imprimé. Il est donc conseillé de prolonger son visuel jusqu'au bord perdu lorsque l'on souhaite imprimer un document jusqu'au bord de la feuille.

Brochage : C'est en terme plus familier la reliure. Les différentes feuilles sont reliées entre elles, selon différentes techniques (spirale, dos carré collé, etc.).

C

Cahier : Ce terme correspond à un groupe de feuilles (multiple de 4), pliées et assemblées. Il compose une brochure ou un livret par exemple.

Calage : C'est une action effectuée par l'imprimeur. Elle consiste à préparer la machine avant toute impression.

Caractère : C'est ce qui désigne les lettres et les symboles d'un texte.

CMJN : (cyan, magenta, jaune, noir), en anglais CMYK. Les trois couleurs primaires accompagnées du noir permettent une impression dite en quadrichromie.

D

Dorure à chaud : Elle consiste à incruster à chaud, sur un fichier, une feuille d'or ou d'argent. Elle fait ressortir un texte ou une image.

Dos carré collé : C'est une technique permettant l'assemblage de page afin de composer livre. La reliure est réalisée par le biais d'une colle. La couverture doit obligatoirement être de fort grammage (donc rigide).

 

E

Encartage : C'est un type de finition qui consiste à insérer dans un document, un autre fichier imprimé. Un petit livret dans un magazine par exemple, ou une feuille dans un rapport.

Épreuve : C'est un synonyme du bon à tirer (BAT). L'épreuve est le document finalisé présenté au client avant impression.

 

F

Façonnage : ou finition. C'est un terme vaste qui désigne l'après-impression. Il regroupe les dernières manipulations comme le pliage, la découpe, le brochage, l'encartage, etc. C'est de la mise en forme.

Feuille de passe : Définit un nombre de feuilles imprimées en plus du nombre désiré par le client. Cela permet d'assurer une quantité exacte après les finitions.

Folio : Ce terme désigne les numéros de page des documents. Le foliotage est la numérotation.

Forme de découpe : Elle est utilisée lorsque le document ne peut pas être découpé au massicot, c'est-à-dire en ligne droite. Il sera alors découpé selon une forme personnalisée ronde, cœur, etc.

 

G

Gaufrage : Cela consiste à repousser le papier pour faire ressortir du texte ou une image. Cela donne du relief au produit imprimé.

Grammage : C'est le terme utilisé pour parler du poids au mètre carré d'une feuille.

 

H

Homothétie : C'est le fait de réduire ou d'agrandir une image sans changer son rapport hauteur/largeur. C'est un agrandissement et/ou réduction proportionnels au document original.

 

I

Illustrator : C'est un logiciel utilisé lors de la création graphique vectorielle. Il est idéal pour un logo. Il est édité par Adobe®.

Imposition : C'est une des étapes de prépresse qui se déroule juste avant le lancement en impression des documents. Il s'agit du montage des fichiers sur une grande feuille dite planche.

InDesign : Il est aussi édité par Adobe®. C'est un logiciel de mise en page, très utilisé pour réaliser des documents avec de nombreuses pages, comme un catalogue.

 

J

JPEG : C'est un format qui peut être choisi lors de la sauvegarde d'une image sur ordinateur. Il permet de moyenner la perte de qualité du fichier.

 

K

Kakémono : C'est un élément de signalétique (display) qui est vertical. Il est composé d'une structure permettant de le dérouler et de le faire tenir droit avec des accroches par le haut. Il est également appelé Roll'up.

 

L

Liasse autocopiante : C'est un produit composé de plusieurs feuillets autocopiants (papier carbone). Contrairement au carnet, les liasses ne sont pas reliées en bloc mais par deux, trois, etc.

Logotype : Plus communément appelé logo, il est l'emblème d'une entreprise. Chaque société a le sien et il est unique.

 

M

Maculage : Ce sont des traces d'encre qui arrivent avec le frottement, quand les feuilles de papiers se chevauchent. C'est pour éviter cela qu'il y a un temps de séchage des imprimés.

Massicot : C'est un terme utilisé pour désigner la machine qui effectue la coupe des documents.

 

N

Niveau de gris : Il va varier du noir au blanc. C'est la densité des couleurs qui va changer. Pour une image numérique, nous parlons de luminosité d'un pixel.

Noir soutenu : Il s'agit de la couleur noire sur un document, mais un noir intense et profond. Il est soutenu par des valeurs de CMJ (cyan, magenta, jaune).

 

O

Offset : C'est un procédé d'impression dans lequel l'encre du support à imprimer n'est pas envoyée immédiatement sur le papier. L'image est d'abord envoyée sur le blanchet. C'est-à-dire que le fichier est insolé sur des plaques photosensibles (CTP) puis adapté à un cylindre avec l'ajout d'un blanchet.

Opacité : Son antonyme est la transparence. C'est la qualité qu'a un document à laisser passer ou non la lumière. Plus il est opaque, moins la lumière passe.

 

P

Page : Elle désigne la face d'une feuille (une feuille = 2 pages).

Pantone® : C'est une entreprise universelle qui regroupe 992 couleurs. Chaque couleur a le même code, pour tous (imprimeur ou client), ainsi il garantit une fidélité du résultat final.

PAO : La publication assistée par ordinateur regroupe les procédés qui permettent de créer un visuel ou document quelconque. Ainsi la PAO regroupe les logiciels graphiques, comme Illustrator, Indesign etc.

PDF : Le Portable Document Format est un langage pour décrire le format d'un document à la sauvegarde. Il est très apprécié dans le monde de l'imprimerie car il préserve la mise en page, les polices, les symboles, etc. Pour un envoi de fichier ou de visuel, c'est ce que tout imprimeur vous conseillera.

Pelliculage : Il s'agit d'un film plastique déposé sur les produits lors de l'impression. Il vient protéger et embellir l'imprimé. Ce film peut être mat, brillant ou soft touch. Cette dépose est effectuée à l'aide d'une pelliculeuse

Photoshop : Autre logiciel édité par Adobe, il est utilisé pour la retouche de photographies et le traitement d'images.

Piqûre à cheval : Elle désigne le fait d'agrafer un document par la tranche. Elle est autrement appelé "agrafe" ou "piqûre".

Pixel : Px est une unité qui permet de mesurer la définition d'une image numérique.

Planche mi-chair : C'est un type de découpe utilisé pour les supports adhésifs. Une découpe est réalisée de façon à ne pas entamer la pellicule de protection. Elle permet de décoller les adhésifs plus facilement de la planche.

Pli Accordéon : Il désigne le pliage d'un document en forme de M.

Pli central ou pli simple : Il s'agit d'un pliage au milieu d'une page. Il s'agit par exemple de plier de façon égale une feuille A4 en deux.

Pli croisé : Les pliages sont réalisés perpendiculairement.

Pli décalé : Il désigne un pliage particulier qui laisse entrevoir une partie du document. Il s'agit, par exemple, de plier une feuille A4 en laissant dépasser 1/3 de la feuille.

Pli fenêtre : Le document est représenté comme une véritable fenêtre. C'est-à-dire que les côtés droits et gauches, du document, sont repliés vers le centre de manière égale.

Pli portefeuille : Il permet un pliage parallèle de type fenêtre, grâce auquel les deux feuilles extérieures peuvent se replier vers le milieu (pli central).C'est-à-dire qu'il s'agit d'un pli central ajouté à un pli fenêtre.

Pli roulé : C'est un pliage qui permet aux différentes pages de fermer un document en se superposant. Il est réalisé en pliant la feuille au 1/3 du document puis au 2/3.

Police : Appelée également police de caractères, c'est un synonyme de typographie. Elle définit le style du texte.

 

Q

Quadrichromie : C'est un mode colorimétrique CMJN (cyan, magenta, jaune, noir). Elle est très utilisée en imprimerie.

 

R

Rainage : Il est utilisé sur les grammages supérieurs à 170g/m² pour permettre un pliage du papier sans aucune cassure des fibres du papier.

RVB : rouge, vert, bleu. Ce sont les couleurs premières utilisées par les ordinateurs (et toute source lumineuse). Le RVB est utilisé pour une image diffusée sur le web. Ce mode est non préconisé pour une impression, dans la majorité des cas il sera converti en CMJN.

 

S

Sigle : Ce terme désigne un ensemble d'initiales qui forme une abréviation.

Spirale : C'est une reliure très utilisée. Elle représente des petits anneaux successifs sur la tranche du document. La marque communément utilisée est le WIRE-O.

 

T

Tabloïd : Ce mot piqué aux anglo-saxons désigne un format un format de 11 pouces par 17 pouces (environ 28 x 43cm), soit un petit format de journal.

Tons directs : Ici les couleurs Pantone® sont directement utilisées, on ne passe pas par le CMJN. Pantone® regroupe 992 couleurs.

Traits de coupe : Ils sont nécessaires lors de la coupe au massicot. Ce sont les repères permettant de savoir comment couper le document.

Trame : Elle correspond à un maillage de points qui permettent de reproduire des images. Les différentes couleurs et densités sont réalisées grâce à la variation des surfaces des points de trame et représentent l'image.

 

V

Vectoriel : Terme utilisé pour définir le tracé d'un logo ou d'une image. C'est une forme composée de points (modifiables). Le vectoriel permet de modifier sans dégrader l'image.

Vernis sélectif : Il vient mettre en surbrillance des éléments du fichier imprimé (textes importants, par exemple). C'est le vernis qui se sent le moins au toucher, il est aussi appelé vernis 2D.